trait-points.png

NOTRE PROJET

Il s'agit de proposer des formes de médiations innovantes et interactives auprès des publics empêchés ou éloignés de la culture, quelque soit le chemin d'où l'on vient ou le cheminement vers lequel on souhaite aller. Grâce au numérique, aux pédagogies sensorielles, à l'esprit du jeu, aux visites décalées, le public devient acteur de sa propre visite.

NOTRE VISION

Une société dans laquelle le vivre-ensemble est favorisé par l’accès de tous au patrimoine.

Le patrimoine est ce qui nous rapproche, il permet de se connaître mutuellement, de découvrir et de comprendre la culture de l’autre, il suscite des réflexions, des dialogues et des rencontres.

Cependant, pour rendre accessible ce patrimoine, il faut donner des clés de compréhension, ce pourquoi, une médiation humaine est indispensable.

Une société dans laquelle le vivre-ensemble est favorisé par l’accès de tous au patrimoine.

NOTRE MISSION

En présentiel ou en distanciel, nous proposons différents formats de visites guidées aux personnes éloignées de la culture et aux publics dits empêchés.

Le but est de favoriser le lien social et l’épanouissement personnel en misant sur des pédagogies sensorielles, ludiques, interactives et en s’adaptant aux différentes typologies de publics.

Notre mission consiste à ouvrir la porte à ceux qui ont besoin d’autre chose que le discours, à donner les clés pour qu’ils explorent par eux-mêmes et qu’ils soient ainsi valorisés, à donner du sens à ce qui nous entoure.

L'EQUIPE

Sandrine Laurent

Capture d’écran 2021-05-10 à 17.40.24.pn

J’ai obtenu mon diplôme de guide interprète à la faculté de Rennes en 2000. J’ai ensuite travaillé en Grande-Bretagne et en Espagne. J’ai pris goût au voyage et cette envie de découvrir d’autres contrées ne m’a plus quittée. Alors je suis devenue guide-accompagnatrice. Sillonner les routes d’Europe m’a permis d’acquérir de l’expérience et de l’assurance. Puis j’ai eu envie de me poser alors je me suis consacrée au métier de guide interprète, appelé désormais guide conférencier.

La vie m’a ensuite menée en Normandie où j’ai entamé une reconversion. J’ai travaillé dans un centre de formation pour adultes en réinsertion. Voulant leur ouvrir d’autres horizons, j’ai animé des ateliers d’écriture. Constater les résultats positifs obtenus auprès de ces personnes, les voir s’épanouir grâce à l’écriture a été une très grande satisfaction.
 
Très vite, j’ai voulu raconter des histoires à mon fils, Jules. Grâce au Parc naturel des Boucles de la Seine, j’ai mis le pied dans les animations lecture et plus tard les contes. Je racontais dans les écoles, et là aussi la satisfaction était grande en voyant les têtes de ces bambins s’illuminer. J’ai voulu élargir la palette, j’ai suivi plusieurs formations avec des conteurs professionnels afin de raconter des histoires aux petits mais aussi aux grands !


A une époque de ma vie, l’écriture a été pour moi salvatrice. J’ai voulu partager ma passion des mots auprès de parents endeuillés et là encore j’ai pu constater à quel point l’écriture cathartique était libératrice.
Puis je suis revenue vers mes premières amours : le guidage. Rencontrer chaque jour des personnes différentes, de nationalité différente, leur faire découvrir notre patrimoine est un réel plaisir.

Plaisirs des mots, plaisir des langues, partage, rencontre, ces 3 métiers me permettent chaque jour d’allier tout cela.
Ce texte est l’occasion enfin de remercier toutes les personnes qui ont croisé ma route et  qui m’ont fait découvrir l’amour des mots, des livres, des contes : Anouk, Nathalie, Sylvie, Eugène. 

 

Capture d’écran 2021-06-07 à 15.09.38.pn

De mars 2021 à mars 2022, ce projet a été incubé chez Katapult, de l'ADRESS, un incubateur d’économie sociale et solidaire.

De nombreux partenariats ont été réalisés mais il reste encore beaucoup à faire.

Si vous travaillez dans le domaine social et/ou culturel et que vous êtes sensible à l'accès à la culture pour tous, n’hésitez pas à nous contacter.

 

"Seul on avance plus vite, ensemble on va plus loin »